Bookmark and Share 
French
1-888-594-3424

Portrait du Nunavik

La magie des saisons

En été, la nuit ne tombe jamais sur la toundra. Les Inuits profitent des longs jours pour s’adonner aux activités traditionnelles de subsistance qu’ils ont apprises de leurs ancêtres, soit la chasse, au phoque, au béluga ou au morse, la pêche ou bien la cueillette. La mer, plus particulièrement, a toujours regorgé d’aliments essentiels à la survie des Inuits.

 L’été est un moment idéal pour visiter le Nunavik. La région est également peuplée en été d’une faune bigarrée. On y trouve notamment des caribous femelles et leur nouveau né, des ours noirs solitaires et des petits troupeaux de bœufs musqués. Les oiseaux migrateurs tels que les bernaches du Canada et les eiders construisent leurs nids sur les îles au large des côtes et attendent l’éclosion de leur couvée. Le Nunavik constitue un refuge temporaire pour ces espèces de sauvagine migratrice et une multitude d’autres oiseaux.

Le Nunavik est une majestueuse étendue de terre, où la taïga cède définitivement la place à la toundra.

 En hiver, le soleil n’apparaît que pendant de courtes heures, mais il fait scintiller de mille feux le tapis de neige qui se déroule à perte de vue. Le panorama est absolument fantastique et vous réserve mille et une aventures. Pendant les longues nuits glaciales, le ciel constellé offre un spectacle éblouissant : des quatre coins du ciel, des aurores boréales vertes, rosées et violacées s’entrelacent et virevoltent dans un rythme tantôt endiablé, tantôt doux et fluide. Au cœur de l’hiver, la température moyenne atteint environ 25 °C. En cette saison froide, le ciel est souvent d’azur. Il faut toutefois prendre garde, car à l’intérieur de quelques heures seulement, il peut arriver que le temps change du tout au tout et qu’un impétueux blizzard se lève sans crier gare.